Rebondissement dans l’affaire de l’explosion de la fusée Falcon9 de spaceX qui a eu lieu le mois dernier sur le pas de tir à Cap Canaveral, Floride. Une violente explosion a eu lieu lors du remplissage des réservoirs en vue de tests statiques détruisant l’ensemble de la fusée et de sa cargaison. La fusée devait transporter un satellite de 200 millions de dollars dont l’objectif était de donner l’accès à internet gratuitement à 14 pays reculés d’Afrique.  En effet, une vieille rivalité entre une société concurrente et la firme américaine pourrait-être à l’origine de cet incident selon SpaceX, mais tout reste encore à prouver…

L’enquête révèle qu’un « bruit » a été détecté juste avant que la fusée ne s’embrase. De plus, selon Elon Musk, le patron de la firme, « aucun moteur n’était allumé et aucune source de chaleur n’était présente » malgré la fuite d’un réservoir cryogénique du 2ème étage.

Elon Musk, a demandé de l’aide sur les réseaux sociaux afin d’aider l’enquête et déterminer les causes de l’incident. Après analyses de différentes captures d’écrans, des éléments troublants ressortent sur les images. Il semblerait qu’une ombre, puis une « tâche blanche » apparaissent sur le toit de son concurrent « Launch Alliance »,  situé à proximité du site de lancement juste avant l’explosion du lanceur.

Un employé de SpaceX s’est rendu chez ce concurrent afin d’en savoir un peu plus au sujet de ces éléments, mais il s’est vu refusé l’accès au toit. C’est alors l’armée de l’air Américaine qui a pris le relais mais n’aurait pas trouvé d’indices incriminant Launch Alliance.

Pour l’heure, cette explosion demeure une très mauvaise pub pour SpaceX et permet à ses concurrents de jouir de ce revers très coûteux pour la société américaine.

Affaire à suivre avec attention…

Posted by Augustin

Leave a reply