SpaceX fait encore parler d’elle ce Jeudi 22 Février, en envoyant en orbite basse (500 km d’altitude), un satellite d’observation militaire Espagnol, nommé PAZ, une petite bombe technologique qui permettra d’obtenir des images du sol terrestre avec une résolution de 25 cm! Mais ce n’est pas le seul satellite qui a été mis en orbite sur ce lancement. En effet, Musk a également réussi à mettre en orbite 2 petits satellites tests « Tintin A & B » dans le cadre de son plan d’envoyer des milliers de petits satellites à bas coût pour rendre accessible « L’internet » à haut débit même dans les zones les plus reculées du globe. Thank you Elon !

Revivez le lancement, c’est toujours un plaisir d’entendre les 9 Merlins chanter !

Les satellites ont été mis en orbite grâce au célèbre lanceur Falcon9 depuis le centre de Vadenberg en Californie. Cette fois-ci, Elon Musk n’a pas tenté de récupérer son premier étage, qui soit dit en passant était un étage récupéré d’un précédent lancement qui a servit à mettre en orbite un satellite Taiwanais ! Non, la compagnie se lance maintenant aussi dans la récupération de coiffes de fusée, dont la fonction est de protéger la charge utile des frottements de l’air lors de l’ascension. Elle est habituellement larguée une fois le lanceur dans le vide (absence de frottements) et détruite en retombant sur terre en se consumant dans l’atmosphère. Cet élément pèse en moyenne près de 3 tonnes et donc doit être largué le plus rapidement possible pour ne pas peser sur les performances du lanceur dès lors que la densité de l’air le permet afin de ne pas endommager la charge.

La coiffe était alors équipée de petits réacteurs (propulseurs à hydrogène) et de parachutes lui permettant de l’amener au-dessus d’un navire surnommé « Mr Steven », en attente dans l’océan muni d’un filet géant pour la récupérer en douceur (voir photo de l’article).

L’opération s’avère être intéressante financièrement puisqu’une coiffe de falcon9 est évaluée à environ 6 millions de dollars ce qui n’est pas négligeable comparé aux 63 millions de l’ensemble d’une fusée!

Mais celle-ci s’est soldée par un semi-échec puisque la coiffe a fini sa course à une centaine de mètres du bateau en restant toutefois intacte ! Comme à son habitude, le patron de la firme américaine ne désespère pas et affirme que des parachutes plus gros permettraient de ralentir la descente et donc de pouvoir récupérer la coiffe plus facilement !

Posted by Augustin