L’espace fascine, et sans doute de plus en plus, à mesure que l’idée de pouvoir le visiter est sur le point de devenir réalité.

Beaucoup ont un jour rêvé de devenir astronaute mais à ce jour seules 550 personnes ont eu le privilège de s’envoler pour l’orbite terrestre. Depuis Yuri Gagarin en 1961, les hommes et les femmes qui ont été sélectionnés par les différents programmes spatiaux étaient dotés de capacités hors norme et le rêve de visiter un jour l’espace avait peu à peu disparu des esprits du commun des mortels. Seuls quelques très riches particuliers pouvaient débourser des dizaines de millions de dollars pour séjourner quelques jours sur la station spatiale internationale (ISS) grâce au programme spatiale russe Roscosmos.

Cependant, il y a quelques années, certains entrepreneurs ont permis de croire à nouveau à un rêve d’espace pour le plus grand nombre, l’idée de tourisme spatial était née. Pour le prix d’un appartement ou d’une maison, un touriste pourrait s’envoler pendant quelques minutes pour un vol suborbital, voir la Terre comme une sphère, constater l’immensité de l’univers et expérimenter la gravité zéro.

Cela fait maintenant 10 ans que l’idée est apparue mais pour le moment aucun touriste de l’espace n’a vu son rêve se réaliser. Il convient donc de faire un point sur les initiatives actuelles dans le domaine du tourisme spatial aujourd’hui.

Terre depuis ISS

Qu’est ce que le tourisme spatial?

Le tourisme spatial est un secteur très récent, regroupant diverses activités, la plupart n’ayant pas encore vu le jour mais dont les développements de certaines d’entre elles commencent à nous parvenir.

– Hébergement dans l’espace
Excepté le programme russe permettant de séjourner sur l’ISS, les projets d’hotels dans l’espace, sur la Lune ou Mars sont actuellement à un stade trop embryonnaire pour considérer les initiatives crédibles.

– Voyage dans l’espace
De nombreux projets sont actuellement en cours de développement et ont pour but de transporter des touristes dans l’espace pour leur faire vivre une expérience hors du commun de courte de durée avant un retour sur Terre. Ces projets de voyage dans l’espace seront réalisés dans des fusées, des avions ou des ballons, à des altitudes pouvant varier entre 40 et 100 kilomètres (ligne de Kármán).

– Expériences spatiales sur Terre
Sur la terre ferme, on trouve également des initiatives existantes ou en cours de développement pour permettre aux gens de vivre une expérience similaire à celle que vivent les astronautes: simulateurs de vols, souffleries, simulations sous marines.

Qui sont les acteurs du tourisme spatial et que proposent-ils ?

Dans le domaines de l’hébergement spatial, seule l’agence spatiale russe, Roscosmos, a proposé un programme permettant de séjourner sur l’ISS pour quelques jours entre 2001 et 2009.
Ce programme comprenait une formation et un entrainement spécifique, similaire en de nombreux points à celui que suivent les astronautes puis un décollage avec le vaisseau Soyouz pour l’ISS où le participant séjournait quelques jours avec les astronautes en mission sur place. Chacun des septs participants à ce programme a dû débourser entre 20 et 35 millions de dollars et cela n’était donc réservé qu’à une extrême minorité de millionaires passionnés d’espace.
Depuis 2009, Roscosmos n’a pas réitéré l’expérience, sans doute parce que l’idée de vol habité pour l’espace a été développée par des sociétés privées à moindre coût.

Dans le domaines des vols suborbitaux habités, voici les différents acteurs:
– Virgin Galactic est la société de Richard Branson qui a le plus communiqué autour de son projet de vol suborbital habité. L’idée est de faire décoller 6 passagers et 2 pilotes à bord d’un vaisseau, Space Ship Two, depuis le sol, comme un avion, avec une trajectoire très elliptique jusqu’à atteindre la limite des 100 kilomètres. À ce moment, les sièges des passagers se rétracteront et pendant quelques minutes ces derniers pourront expérimenter l’absence de gravité et contempler la Terre depuis les hublots du vaisseau. Virgin Galactic a déjà vendu 700 tickets à $250.000 et les vols d’essai du nouveau vaisseau vont commencer avant la fin d’année 2016, pour une durée de 18 mois. Le premier vaisseau Space Ship One s’était écrasé en Octobre 2014 lors des essais. Les premiers passagers devront donc s’envoler à partir de 2018, puis la liste d’attente est d’environ 3 ans pour ceux qui achètent les places actuellement.

Virgin Galactic

– XCor Aerospace est une société qui fabriquait initialement des moteurs de fusée et qui développe également un vaisseau, Lynx, qui permettra de faire vivre une expérience de vol suborbital habité à ses clients. Grâce à un vaisseau qui décolle depuis le sol, comme un avion, un pilote emmènera un passager jusqu’à la ligne de Kármán où ce dernier pourra alors contempler la Terre depuis les hublots pendant quelques minutes avant de redescendre sur Terre. XCor a déjà vendu des centaines de billets à $150.000 et les vols d’essai démarreront en 2017 pour une durée d’un an. Les premiers passagers devront donc s’envoler en 2018, puis la liste d’attente est d’environ 4 ans pour ceux qui achètent les places actuellement.

XCor Aerospace

– Blue Origin est la société de Jeff Bezos, fondateur d’Amazon, qui a très peu communiqué jusqu’à présent sur ses vols commerciaux habités mais qui pourrait bien faire partie des tous premiers acteurs à envoyer des touristes dans l’espace. En effet, cette société développe une fusée, New Shepard, capable d’envoyer une capsule au delà des 100 kilomètres d’altitude, puis de se reposer sur le sol pendant que la capsule fera son retour sur Terre grace à trois parachutes. Les passagers vivront donc une expérience quasi identique à celle des astronautes avec un décollage dans une capsule propulsée par une fusée. Lorsque la capsule sera libéré dans l’orbite terrestre, les passagers pourront se détacher de leurs sièges et expérimenter l’absence de gravité tout en contemplant la Terre depuis les grands hublots de la capsule. Blue Origin a réussi, il y a quelques mois, avant Space X, l’exploit d’envoyer une fusée dans l’espace puis de la faire atterrir sur le sol terrestre. L’enjeu était ensuite de réussir à renvoyer dans l’espace la même fusée et Blue Origin a réussi à réutiliser 4 fois une fusée New Shepard, se payant même le luxe de faire un test de retour de la capsule avec un parachute défectueux. Pour le moment, aucun billet n’a été vendu et aucune date de lancement du programme n’a été communiquée mais les premiers vols commerciaux devraient sans doute débuter en 2018.

Blue Origin

Dans le domaines des autres initiatives de tourisme spatiale, voici les différents acteurs:
– Zero2Infinity est une société qui propose de s’envoler en ballon jusque 36 kilomètre d’altitude pour $124.000.
– Novespace est une société qui propose d’expérimenter l’absence de gravité pendant quelques dizaines de secondes à bord d’un avion pour $7.000.

Comment ce secteur va-t-il évoluer ?

Nous en sommes encore au commencement de l’histoire spatiale et le tourisme spatial n’a pas encore réellement débuté mais il est certain que ce secteur va exploser dans les prochaines décennies avec les progrès de la conquête spatiale. Pour le moment, nous rêvons simplement de vol suborbitaux habités mais lorsque l’on sait que des personnages aussi déterminés qu’Elon Musk envisagent de coloniser Mars d’ici 10 ans, alors on peut très bien se prendre à rêver de pouvoir séjourner un jour en orbite, sur la Lune ou même sur Mars d’ici 2050.

Quoi qu’il en soit, il semble que très prochainement pour l’espèce humaine, le ciel ne soit plus une limite.

Terre et soleil depuis l'espace

Posted by Christophe

Leave a reply