Avec plus de 3,5 milliards de kilomètres parcourus depuis 20 ans, Cassini a enchaîné les épreuves avec succès et cette fois ci, l’orbiteur entame sa dernière mission qui lui sera, malheureusement, fatale. Cassini se dirige depuis ce mercredi 26 avril 2017 à 11h00 vers Saturne.

Saturne - NASA

Saturne – NASA

Le chemin sera périlleux pour lui car à la fois orbiteur et sonde spatiale, Cassini devra tenter d’éviter les anneaux pour rester en orbite pendant 22 rotations. Après cela, en septembre 2017, à court de carburant, il foncera vers la planète pour se désintégrer dans l’atmosphère dans le but d’envoyer de dernières données. Il devra éviter toutes contaminations des lunes avoisinantes, notamment Encelade qui pourrait abriter la vie.

Et pour toutes ces prouesses, Cassini, lancée en 1997, se voit d’ailleurs honorée aujourd’hui, par Google

doodle du 26/04/2017

doodle du 26/04/2017

De son voyage de 7 ans vers Saturne jusqu’aux récentes découvertes concernant Encelade, Cassini nous aura dévoilé, d’extraordinaires images et d’importantes informations sur – la découverte de nouvelles lunes, la vérification de la relativité générale (précision de la courbure de l’espace-temps), la magnétosphère de Saturne, la complexité des anneaux, les geysers sur Encelade, ainsi que de nouvelles informations sur Titan – qui auront permis un nouvelle compréhension de notre physique et de notre système solaire.

Et images à l’appui, puisqu’en janvier 2005, Cassini se séparait de son copain Huygens, atterrisseur destiné à se poser sur Titan. Celui ci a obtenu de nouvelles données concernant les lacs d’hydrocarbures sur Titan permettant de connaitre l’évolution dans le temps des oscillations de la circulation atmosphérique au cours d’une année saturnienne. Puis en avril 2017, les agences spatiales américaines et européennes nous informaient des geysers d’eau sur Encelade sous entendant une potentielle vie en dehors de la Terre.

Titan - NASA

Titan – NASA

Bref, une superbe aventure pour Cassini qui s’est révélée d’une incroyable autonomie et d’une excellente fiabilité pendant toutes ces années. Avant de s’éteindre, la sonde nous enverra donc des informations qu’aucune sonde n’a pu nous offrir jusqu’à présent. Nous recevrons avant son dernier souffle, une cartographie du champ de gravité de Saturne,  la constitution de son noyau interne, l’obtention de nouvelles image des nuages saturniens et des données permettant de comprendre d’une manière générale, la formation de ce type de planètes géantes.

En chiffre, la mission Cassini-Saturne, c’est

  • Des anneaux d’une largeur de 300 000 kilomètres comparable à la distance Terre-Lune
  • Des anneaux très fins, d’une épaisseur de 10 000 kilomètres
  • Une température moyenne de -180 °C
  • Une distance Terre – Saturne de 1.5 milliard de kilomètres
  • Une rotation de Saturne sur elle même en 10h30
  • Une rotation autour du Soleil en 29 ans et demi
  • 62 satellites tournoyant autour de Saturne
  • 50 secondes pour que la lumière du Soleil arrive sur Saturne
  • Un volume équivalent à 900 fois la Terre

Posted by Vincent

One Comment

  1. Très intéressant sujet. J’ai appris au sujet de Cassini.

Leave a reply